Monument au Vulcain  

                                 le papillon de Montréal                  

    

Le Vulcain

Description

Le vulcain (Vanessa atalanta Linnaeus, 1758) est un papillon de la famille des nymphalidés. Ce papillon très reconnaissable est d’un noir profond agrémenté de motifs rouges et blancs. La famille des nymphalidés comprend plus de 5000 espèces de papillons dans le monde. Ce sont en général des papillons de taille moyenne ou grande (envergure : 45 à 57 mm) à ailes vivement colorées.

 

 

 

 

Merci de me faire parvenir vos questions et vos commentaires à l'adresse

suivante : monumentvulcain@hotmail.ca

ÉQUILIBRE ENTRE LA NATURE ET LA VILLE

 

Le Vulcain, un papillon qui résiste particulièrement bien à l'urbanisation, est le plus commun et le plus fréquemment rencontré à Montréal. Sa présence en ville est un indice, un signe d'une belle cohabitation entre l'homme et la nature dans l'espace urbain. Pour subsister, le Vulcain se nourrit des orties, une plante qui pousse dans les terrains vagues. Le parc Pierre-Boucher, situé sur le plateau Montréal à l'intersection des rue Henri-Julien et Gilford, est un espace qui, jusqu'à l'été dernier (2010), fut quelque peu négligé et laissé à lui-même. La nature semblait s'être réappropriée l'endroit avec aise, emplissant ce petit espace triangulaire de verdure sauvage foisonnant d'orties et, par le fait même, de véritables colonies de papillons Vulcain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                  Parc Pierre-Boucher en 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                 Parc Pierre-Boucher en 2011

 

Or, la ville a fait le grand ménage dans le parc et a remplacé le refuge d'un écosystème précieux de papillons par des tables à pique-nique et du pavé uni, d'où le geste d'intervenir dans l'espace public par le biais d'une installation éphémère en hommage au papillon Vulcain. Plusieurs grandes villes n'ont plus la végétation nécessaire pour supporter l’existence d’une pluralité d’insectes. Montréal basculera-t-elle dans cette situation, est-il déjà trop tard ? Monument au Vulcain: le papillon de Montréal, se déploie comme une oeuvre à courte durée de vie (tout comme celle des papillons qui vivaient dans ce parc) dans un sentiment de commémoration et de sensibilisation à l'importance de la préservation des espaces verts dans la ville. Le papillon vulcain est le symbole d'une harmonie entre Montréal et la nature. Mon intention et ma volonté est de conscientiser la population à son environnement en réalisant un monument éphémère qui, durant quelques jours, a réanimé le spectacle qu'offraient ces centaines de papillons dans ce petit morceau de la ville.  

PROCESSUS DE FABRICATION DES PAPILLONS

LA GRAVURE SUR CUIVRE ; EAU FORTE

Si vous avez cueilli un papillon Vulcain sur un des trois tronc d'arbre qui bordent le parc Pierre-Boucher, vous possédez désormais une copie exclusive d'une édition de 300 papillons qui ont été créés par une technique d'impression, la gravure sur cuivre. Ce procédé consiste à recouvrir une plaque de cuivre d'un vernis dur sur lequel on trace un dessin. La plaque de cuivre est ensuite plongée dans un acide qui creuse le cuivre et qui grave le dessin en profondeur dans la plaque. Une fois gravée, la plaque est encrée puis imprimée à l'aide d'une presse. L'image du papillon que vous détenez a donc été obtenue par impression, après encrage, d'une matrice gravée. Lorsque cette matrice a été gravée par l'acide, on dit alors que c'est une Eau forte (nom de la technique).

PUBLICATION DES

PHOTOGRAPHIES

 

Si vous figurez sur une de ces photographies et que vous souhaitez qu'elle soit suprimée de ce site, communiquez avec moi à l'adresse suivante:

monumentvulcain@hotmail.ca